Plus du tiers des Canadiens ayant consommé du cannabis disent avoir pris le volant

Plus du tiers des Canadiens ayant consommé du cannabis disent avoir pris le volant dans les deux heures suivant leur utilisation de la drogue, selon un sondage commandé par Santé Canada.

Parmi les répondants qui ont dit avoir consommé du cannabis dans les 12 derniers mois, 39 pour cent admettent avoir conduit un véhicule deux heures plus tard.

De ce nombre, 26 pour cent affirment l'avoir fait une à dix fois, tandis que 29 pour cent reconnaissent l'avoir fait plus de dix fois. Deux pour cent de ces gens disent avoir eu une interaction avec des policiers relativement à cette conduite avec facultés affaiblies.

-Advertisement-

Le sondage visait à donner un portrait de la consommation de la marijuana à l'échelle du pays. Il a été réalisé du 13 mars au 24 mai auprès de plusieurs milliers de participants âgés de 16 ans et plus originaires de toutes les provinces et territoires.

L'enquête a révélé que les hommes — à 45 pour cent — étaient plus susceptibles de conduire en ayant consommé du cannabis dans les deux heures précédentes, que les femmes — à 31 pour cent.

Selon le sondage, une majorité de répondants n'étaient pas capables de préciser le laps de temps à attendre avant de conduire pour que ce soit sécuritaire.

Les résultats ont été dévoilés mardi, alors que le gouvernement fédéral et les provinces se préparent à la légalisation de la marijuana à des fins récréatives, prévue en juillet.

«Les résultats de cette enquête réaffirment pourquoi nous avons investi dans des efforts ciblés de sensibilisation et d'éducation du public. Ils nous fourniront aussi de l'information dont nous avons besoin pour mesurer et surveiller les répercussions de la légalisation, de la réglementation et de la restriction de l'accès sur la consommation de cannabis», a réagi la ministre de la Santé, Ginette Petitpas Taylor, dans un communiqué.

«Il est dangereux et illégal de conduire avec les facultés affaiblies par le cannabis ou d'autres drogues. Le message est simple : ne conduisez pas après avoir consommé», a ajouté son collègue de la Sécurité publique, Ralph Goodale.


views : 344 | images : 1 | Bookmark and Share


Enter your comment below