« Jacques avait le Québec tatoué sur le cœur »

QUÉBEC – L'heure est au recueillement pour les anciens collègues libéraux de Jacques Daoust, qui se souviennent d'un homme qui avait le « Québec tatoué sur le cœur » malgré les critiques à son endroit pendant son court passage en politique.

« Jacques, lorsqu'il a décidé d'aller faire de la politique, c'était fort probablement parce qu'il sentait l'appel de faire une différence pour ses concitoyens », a commenté la vice-première ministre Lise Thériault, qui disait être « sans voix » en apprenant la mort de M. Daoust.

« Il aurait pu faire plein d'autres choses : il aurait pu prendre sa retraite, il aurait pu s'occuper de son vignoble, mais non. Il a fait le choix de mener une vie publique, d'aller faire de la politique, de s'exposer à la critique, parce qu'il était profondément convaincu que c'était comme ça qu'on pouvait changer les choses. »

Read more...

views : 40 | images : 1 | Bookmark and Share


Enter your comment below