Prolongement de la ligne bleue: le gouvernement paiera-t-il pour rien?

Le temps presse pour le gouvernement du Québec s'il souhaite toujours prolonger la ligne bleue du métro sans engager de frais inutiles. Les réserves foncières imposées sur certains bâtiments sont sur le point d'expirer et les propriétaires seront en droit de demander des indemnisations.

Le quotidien La Presse rapporte que plusieurs commerçants de la rue Jean-Talon sont dans le néant depuis bientôt quatre ans. En 2014, le gouvernement a émis des réserves foncières sur leurs commerces dans le but éventuel de les exproprier afin de construire de nouvelles stations de métro. La réserve a été renouvelée au début de 2016 et ne peut être renouvelée une seconde fois.

Ces réserves empêchent les propriétaires de modifier leurs immeubles puisque les modifications ne seraient pas tenues en ligne de compte lors du calcul du montant à verser pour l'expropriation. Or, selon le Réseau juridique du Québec, la réserve foncière elle-même donne droit à une indemnité même si, au final, l'expropriation n'a jamais lieu.

Read more...

views : 41 | images : 1 | Bookmark and Share


Enter your comment below