Mercosur: une première ronde de négos s'ouvrira à Ottawa le 20 mars

Le Canada sera l'hôte d'une première ronde de négociations en vue d'un accord de libre-échange avec les pays du Mercosur. Le ministre du Commerce international, François-Philippe Champagne, se frotte les mains à l'idée de percer ce marché de 260 millions d'habitants.

En conférence téléphonique depuis Asunción, au Paraguay, où il venait de signer une entente permettant de donner le coup d'envoi à des pourparlers commerciaux, il s'est dit «ravi» de l'occasion qui se présente de transiger avec le quatrième bloc commercial au monde.

Le Canada espère conclure un traité avec le groupe réunissant l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et l'Uruguay, dans le cadre de son plan commercial «ambitieux et diversifié dans des marchés aux buts similaires et en pleine expansion», a plaidé M. Champagne.

-Advertisement-

En plus de bénéficier aux exportateurs canadiens, un accord «permettrait de réduire les droits de douane sur les exportations du Mercosur» et profiterait donc «aux consommateurs canadiens qui cherchent une plus grande variété et des prix plus abordables», a-t-il argué.

Le Venezuela faisait partie du bloc de pays sud-américains, mais il a été suspendu en août dernier par les pays fondateurs du Mercosur. Les quatre ont reproché au régime de Nicolas Maduro ses violations à la démocratie et son non-respect de certaines clauses de l'accord.

Invité à dire si Ottawa serait à l'aise, potentiellement, de brasser des affaires avec Caracas, le ministre Champagne a souligné que «présentement, c'est que toutes les discussions qu'on a eues avec le bloc du Mercosur n'incluent aucunement, d'aucune façon, le Venezuela».

Comme il l'a fait pour les précédents accords, dont le Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP), qu'a signé jeudi le ministre Champagne, le gouvernement veut qu'une éventuelle entente avec le bloc du Mercosur soit frappée d'un sceau progressiste.

C'est ainsi que le Canada cherchera à «élargir le processus d'évaluation des répercussions pour y inclure, par exemple, la main-d'oeuvre et l'égalité des genres, et ce, en plus d'une évaluation environnementale», a précisé Affaires mondiales Canada par voie de communiqué.

La première séance de négociations se tiendra à Ottawa du 20 au 23 mars. Les détails de la rencontre n'ont pas encore été finalisés.


views : 259 | images : 1 | Bookmark and Share


Enter your comment below