Justin Trudeau, Judicial Corruption and the Supreme Court of Canada: Aliens and Archons in Our Midst.

By Peter Tremblay

ISBN: 978-1-927538-49-4

Justin Trudeau, Judicial Corruption and the Supreme Court of Canada: Aliens and Archons in Our Midst takes us on a journey from the alleged corruption revealed by former Minister of Justice and Attorney General of Canada, Jody Wilson-Raybould to alien manipulation in the guise of human faces. Such manipulation that has been reported by different reliable sources which include Dr. Michael Salla and the former Canadian Defence Minister Paul Hellyer.

In this book, Peter Tremblay uses judicial proceedings involving the Carby-Samuels case to substantiate the apparent existence of alien manipulation through strategically placed Archons.

It was John Lash who had documented in Metahistory.org ancient Pagan Gnostic insights of the Archons as an 'artificial intelligence' which is the product of cloning technology.

Have we as humans yet to come in contact with other sentient life forms in our universe as the elites would have us believe?

In mountains of evidence that this is simply not the case, veteran investigative journalist Peter Tremblay who has worked for former Canadian Defence Minister Paul Hellyer, brings together journalistic reports on a co-ordinated and apparent conspiracy among manipulative aliens and their Archon fronts. Such “Archons” appear to operate as "fifth columns" embedded within the police, the judiciary, and other institutions of governance in a similar way that terrorists can operate "sleeper cells" within various organizations.

Through judicial proceedings involving the Carby-Samuels case that have been documented by various investigative journalists who have worked with Peter Tremblay, the operation of aliens through their Archons are revealed. This book documents a path of alien manipulation and intrigue in relation to Dezrin Carby-Samuels along with her husband Horace Carby-Samuels and the efforts of theirson to seek a pursue of his mother’s liberation from apparent Archons.

Ms Carby-Samuels has been subjected to apparent forcible confinement under an apparent regressive alien paralysis which has resulted in her not being able to walk, talk or write anymore.

Peter Tremblay has worked many years in government right up to Minister’s Offices and also with all major Canadian political parties and has observed a pattern of manipulation which seems to subvert our human identity as beings of love, empathy and peace into a context of corruption through a system of justice that this book documents.

As this book reveals, the corruption which played out in the Canadian Justice system through the SNC-Lavalin Scandal between the Offices of the Prime Minister and Minister of Justice is only the tip of the iceberg or a sea of apparent corruption which undermines the desire of Canadians to pursue a society based upon social justice, ethics, due process and the rule of law.

In general, it is apparent that our world has little help to realize a desire of the values of our democracy and the environmental protection as long as these reported regressive aliens are allowed to infiltrate power structures in a manner which conflicts with our values as forward-thinking human beings.

Manque criant d'aide en santé mentale pour les réfugiés syriens

Share:

Depuis l'an dernier, 30 000 réfugiés syriens ont commencé à refaire leur vie en sol canadien. Mais on ne peut pas encore dire que l'opération est mission accomplie. Alors que les réfugiés syriens entrent dans une phase critique de leur intégration, plusieurs organismes d'aide aux immigrants dénoncent un manque criant d'aide en santé mentale.

Un texte de Christian Noël

-Advertisement-
x

« Nous sommes débordés », soutient Mulugeta Abai, directeur du Centre d’aide aux victimes de torture de Toronto. « La moitié de nos ressources vont à aider les réfugiés syriens. Ils ont vécu des situations traumatisantes, ils ont fui la guerre et ils ont parfois été témoins ou victimes d'atrocité », énumère-t-il.

Le Centre d'aide aux victimes de torture offre gratuitement, mais de façon sporadique, des thérapies de groupe et des thérapies individuelles avec des psychologues bénévoles. Mais recevoir un si grand nombre de réfugiés syriens en si peu de temps est tout un défi pour cet organisme.

« Il nous faut plus de ressources. Au moins trois psychologues permanents qui parlent arabe. Un pour travailler spécifiquement avec les enfants et un autre avec les femmes. Les soins en santé mentale sont essentiels à la bonne intégration de ces réfugiés », précise M. Abai.

Sans les soins adéquats en santé mentale, des problèmes mineurs peuvent s'envenimer, et deviendront encore plus durs à traiter, croit Mulugeta Abai. « Ça créera des pressions dans notre système de santé en général, et ça entraînera des coûts supplémentaires, pour les hôpitaux, oui, mais aussi pour les individus et leurs familles. »

Moment critique

Les réfugiés syriens accueillis à la fin de l'an dernier et au début de cette année arrivent maintenant à un moment crucial de leur intégration, dit la sénatrice Ratna Omidvar, qui est aussi l'ancienne présidente de l'organisme Lifeline Syria, créé pour aider les réfugiés syriens à s'installer au Canada.

« Ces familles reçoivent le soutien financier du gouvernement ou de leur famille d'accueil pendant leurs 12 premiers mois. Mais dès le treizième mois, cette obligation prend fin. Cette transition stressante peut déclencher des crises qui étaient jusqu'à maintenant refoulées », explique-t-elle.

Mme Omidvar note que jusqu'à présent, le gouvernement a dépensé des centaines de millions de dollars pour amener les Syriens au Canada et pour leur fournir de l'aide financière et un logement. Elle pense que c'était la bonne chose à faire, mais qu'il faut maintenant donner la priorité à la question de santé mentale. « Notre rapport sénatorial déposé le mois dernier recommande au gouvernement de dédier des sommes précises pour améliorer ces soins aux réfugiés », indique-t-elle.

Le ministre fédéral de l'Immigration, John McCallum, semble reconnaître qu'il faut s'intéresser davantage au problème. Il assure qu’il va s’y attaquer en 2017, mais sans faire de promesse précise.

Quant au Centre d’aide aux victimes de torture, il espère qu’il n’aura pas à attendre jusqu’au dépôt du prochain budget au printemps, avant de recevoir de l'aide supplémentaire.

Read More..